Le 24 février 2013 :

Juste après notre arrivée en bateau, nous nous mettons à la recherche de notre guest (sans armes) mais avec beaucoup de bagages...y compris l'equipement de plongée de James qu'on se trimballe depuis le début.
Alors qu'on se le dise, tout ce qui est communément répandu au sujet de Luang Prabang est vrai.
Ce n'est plus une ville, mais bien d'un rêve éveillé qu'il s'agit.

DSC02807 DSC02848

DSC02825 DSC03103

Le calme olympien qui y règne et ces magnifiques demeures coloniales visibles partout des l'arrivée sont des cerises sur un gâteau déjà très très beau. Comme un charme oublié qui aurait traversé le temps.
Un peu du style de ce que l'on ressent à la Havanne, à Melacca en Malaisie ou dans les hauteurs de Lisbonne noyées par l'accordéon et le tango...On voyage à Luang Prabang.
La végétation luxuriante, l'esthétisme, les fleurs tropicales qui éclatent à chaque coins de rue, les jardins, et la langueur particulière qui plombe le fond de l'air invitent tout simplement à la contemplation et à la sérénité.
Cette cité est une merveille et pas besoin d'y passer beaucoup de temps pour s'en rendre compte.
Impossible de ne pas ressentir de coup de foudre. 
Luang Prabang est tellement etonnnante qu'elle en est presque émouvante.

Mais pour l'heure, nous nous propulsons (à l'aide de nos mollets musclés) vers notre guest juste après avoir découvert le whisky local...C'est du proteiné.

 

DSC02780

Notre Guest house est en fait un très bel hôtel de style colonial, le " Sayo " à 10 mns à pieds du marché de nuit.
(30 euros/nuit, resa : http://www.sayoguesthouse.com/?lang=fr 

DSC02826 DSC02875

DSC02828 DSC02770

Et le quartier est plutot calme...

DSC02802

Puisque justement on est pas loin du marché de nuit, on y va faire un tour qui nous donne une très nette envie d'y revenir.

DSC02790 DSC02789

Si on le compare avec le Night market de Chiang Mai en Thaïlande, c'est un peu la roll's à côté de la 2 chevaux.
D'abord la qualité y est (très) largement supérieure. Ensuite les articles sont (beaucoup) plus diversifies et surtout plus raffinés.
Et pour finir ce n'est pas la chasse à l'homme observée en Thaïlande qui personnellement nous donnerait plutôt l'envie de partir en courant.
On reviendra c'est sur, mais pour l'instant on a faim.

Dans une allee transversale on découvre la caverne d'Ali Baba des morts de faim !
Et on est pas les seuls parce que c'est bondé.

Tout à volonté pour 1 E, soit 10 000 kips !!!
Nems, diverses salades, tofu, beignets, fruits etc...

DSC02795 

Pour les plus nantis, le buffet viande/poisson propose poulet rôti, saucisses etc... à 1,50 euro l'unité, mais vous avez vu la taille des unités ?

DSC02799

Et pour les privilégiés, la bière lao lao se commande à la table (1 euro/pers).

Bon ben la aussi, c'est sur on reviendra.

Pour trouver l'endroit c'est simple. A l'entrée du marché dse nuit (au rond-point ou s'entassent tous les tuk tuks), c'est la 2 ème ruelle sur la gauche.
Attention passe 21 h il n'y a plus rien !