Laos, humble petit pays enchanteur, tu es un don du ciel.

Merci pour ce Mekong inoubliable, pour la fraîcheur et la beaute de tes montagnes du nord, pour les couchers de soleil de Luang Prabang, pour tes paysages d'une autre époque, pour tes épices, pour tes baguettes croustillantes, pour ton café, pour le français de tes vieux habitants, pour la gentillesse de tous ceux et de toutes celles que nous avons croisé, questionné, emmerdé.
Et qu'on aurait tellement mieux aimé saluer dans leur langue, connaître et remercier.

Merci pour la rage d'apprendre de Youlee chez " Big Brother Mouse " qui m'a bouleversé. Pour sa dignité malgré la pauvreté.

Merci à tous ces petits oubliés, sans chaussures, sans hôpital et sans électricité que nous avons rencontré :
Merci pour la lesson de votre joie de vivre malgré l'adversité.

Merci aux moines, pour leur présence, leur humour et leur bienveillance : 
Merci de nous avoir fait partager vos doutes et vos rêves secrets.

Merci aux mendiants qui nous ont toujours sourit sans forcément tendre la main.


Laos, nous n'oublierons jamais cette premiere rencontre avec toi.
Merci une fois, Merci cent fois, Merci mille fois.

Barbara